DAYA HALLE

kontakt




PULGASARI est un projet en binôme fondé sur l’interaction entre l’image et le son, excité par le génératif et l’aléatoire. Comprendre cette interaction et jouer avec est notre but premier.

Ce projet vacille entre les médiums de l’installation, de la scénographie, de la vidéo, et de la musique. Il n’y a pas de mode d’opération dans le processus créatif, tous ces médiums sont pensés et ré échis simultanément, le parallèlisme synchronisé est désiré.

L’image est une combinaison entre le réel et l’abstrait, la texture et la sémiotique, réagissant par notre volonté physique et par les différentes sonorités qui amènent donc cet aspect aléatoire, l’image est détournée, chamboulée. Elle est tout autant maître du live que le son en lui-même. Ce dernier se base principalement sur des bruits enregistrés par nous-mêmes et modi és, profondément stimulé par la musique industrielle expérimentale, puis mis en avant par des rythmes technoïques et noise.

L’installation aura pour volonté première d’être entièrement immersive, chaque médium et corps physiques seront intégrés et apporteront leurs dimensions respectives, l’image, projetée sur de longs draps blancs en quinconque au- tour de l’installation, englobera l’entière- té du mouvement.

Léo Campbell- musique/production

Daya Halle- video/graphisme


> DOSSIER DE PRESSE <